Noël solidaire et littéraire 2022

Noël  solidaire et littéraire 2022 : donner à lire, partager des livres, soutenir la lecture en France et dans le monde.

Vous souhaitez partager votre passion pour la lecture, être solidaire et littéraire ? Par rapport à notre article de 2020, les choses ont pas mal évoluées. Certaines associations ont disparues, d’autres se sont créées et surtout les librairies sont bien ouvertes ! Mais voici quelques nouvelles pistes pour donner à lire, donner des livres ou soutenir des associations qui promeuvent la lecture et l’écriture là où elle est difficile d’accès.

Noël solidaire et littéraire 2022

Être solidaire et littéraire : donner des livres

Pour les enfants :

donner des livres aux enfantsCette année la collecte du Secours Populaire « Donnez à lire » a été avancée et est déjà terminée… A penser donc pour l’année prochaine. Mais il reste d’autres possibilités proches de chez vous ou plus lointaines.

Vous pouvez ainsi contacter l’association Lire et Faire lire qui organise des séances de lecture à haute voix tout au long de l’année et qui recherche toujours de nouveaux supports.

Si vous avez des livres en bon état, les médiathèques et bibliothèques de village ont souvent besoin de renouveler leur stock et ce n’est pas toujours facile. Contactez celle qui sont proches de chez vous ou le réseau des microbibliothèques (voir ci-dessous, avec BSF).

Pour les personnes démunies :

Les resto du cœur ont souvent des bibliothèques mobiles et des espaces livres avec la présence de bénévoles pour aider les personnes sans domicile à renouer avec les mots. Ils ont aussi besoin de renouveler régulièrement leurs propositions. Renseignez-vous auprès de votre centre départemental ou ICI. 

cadeauxDe nombreuses associations locales proposent aussi de réaliser des « boites cadeaux » pour Noël avec bien sûr de la nourriture, des vêtements, des produits d’hygiène… mais aussi des produits culturels. A Toulouse, je connais Sakado 31 mais il y a certainement d’autres bénévoles ailleurs. Vous pouvez aussi directement contacter les restau du cœur même dans les petites antennes : à Léguevin, nous organisons un partenariat entre l’antenne local et l’atelier Du vent souffle sur les mots. Les participant ont ainsi préparé une boite cadeau avec des textes écrits spécialement lors de l’atelier.

Donner des livres qui seront revendus au profit d’associations caritatives  :

Si ce que vous souhaitez c’est vous débarrasser de titres que vous ne lisez plus, vous pouvez en faire don à des associations qui les revendront pour financer leurs actions, comme EMMAUS, la Croix Rouge, les ressourceries et reycleries près de chez vous… Le site de l’ADEME recense les associations qui peuvent réutiliser vos livres : ICI

Dans le monde, les associations solidaires et littéraires :

Là aussi, nombreuses sont les associations qui ont pour but de promouvoir la culture, l’éducation, l’accès à la lecture. Impossible de toutes les citer, je ne vous parlerai donc que de celles qui me touchent le plus. Tout d’abord, il y a Bibliothèque Sans Frontière. Cette association collecte et redistribue des livres dans le monde entier. Mais elle créé aussi des mini bibliothèques tout terrain pour les camps de réfugiés et les zones de conflit. Elle forme des médiateurs, aide à lutter contre l’illettrisme et soutient des programmes de recherche et d’innovation pour un développement culturel partagé et solidaire.

Vous pouvez les soutenir en faisant des dons en numéraire ou en offrant des livres lors de leurs collectes annuelles ou en devenant bénévole. A retrouver ICI

Ensuite vous pouvez aussi contacter des associations similaires telles que Livres Sans Frontières ou Livrenpoche.

Les bibliothèques de village et les réseaux de microbibliothèque :

On n’y pense pas toujours mais parfois, en milieu rural notamment, il n’y a pas de médiathèque publique. Les bibliothèques associatives sont souvent en recherche de nouveaux ouvrages. Si en connaissez, n’hésitez pas à les contacter et à leur proposer de les aider. Il peut arriver aussi que certaines bibliothèques hospitalières ou de prison cherchent des livres, mais elles ont souvent des contrats d’échange avec les médiathèques locales.

Vous pouvez aussi découvrir le réseau des projets de microbibliothèque de BSF pour amener les livres dans les zones rurales dépourvues de bibliothèque ou de librairies. Ce sont de beaux projets qui valent la peine qu’on les soutienne.

Et avec internet ?

Avec internet, on peut aussi faire des échanges ou proposer ses livres en troc… Bon, il ne faut pas rêver, ça part beaucoup moins bien qu’un vélo ou un jeu vidéo… Mais cela peut être le prélude à un circuit du livre plus long et renouvelé. (Même si je ne suis pas une fan absolue des prêts et autres boites à livre : sans achat pas de droits d’auteur, sans droits d’auteur… plus de livres et plus de librairies). Des sites tels que Donnons.org, Geev.com ou Recyclivre peuvent être une solution.

Être solidaire et littéraire : donner sa voix et un peu de temps.

Parfois l’accès à la lecture est aussi rendu difficile par le handicap, la maladie. S’il existe de plus en plus de livres audio, les besoins en lecteurs sont toujours énormes. Si vous avez le temps et vous en sentez capable, vous pouvez proposer votre voix pour enregistrer des livres pour ceux qui ne peuvent plus lire. Voici quelques pistes :

  • Les bibliothèques sonores (« Donneurs de voix ») à découvrir ICI
  • Le GIAA adapte, retranscrit, scanne… pour les rendre accessible aux personnes ayant un handicap visuel. Leurs offres de bénévolat sont à découvrir ICI.

Par ailleurs certaines associations proposent aussi d’aller lire directement auprès des publics empêchés ou éloignés de la lecture :

  • Lire et faire lire : Créer des liens inter-générationnels et transmettre le plaisir de la lecture aux plus petits, à découvrir ICI
  • Silence, on lit ! Mettre la lecture au cœur de l’école : à découvrir ICI
  • A l’hôpital : les possibilités sont très inégales selon les régions et c’est vraiment dommage. A Lille (GHICL ou bibliopital, Lyon (ABH) ou Paris, il existe différentes associations. Ailleurs, il semblerait que cela manque cruellement… La plupart du temps, vous pouvez aider ces associations en devenant bénévole ou en faisant des dons pour permettre d’acheter des livres.

littéraire et solidaire

Vous avez d’autres idées ? N’hésitez pas à nous les transmettre.

 

En validant votre inscription vous acceptez que L'échangeoir d'écriture mémorise et utilise votre adresse e-mail dans le but de vous faire parvenir ses lettres d'information.
Vous pouvez nous contacter à tout moment afin de retirer votre inscription de cette liste

Laisser un commentaire